Bienvenue sur le site de la Chaire de Recherche du Canada en Éthique publique et théorie politique, détenue par Marc-Antoine Dilhac, professeur d'éthique et de philosophie politique à l'université de Montréal. Les activités de la Chaire se déploient à la fois dans le cadre du département de philosophie de l'université de Montréal et dans celui du Centre de Recherche en Éthique.  

Dernière nouvelle

Rencontre avec la Ministre Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux de la République française autour des enjeux de la laïcité, de la lutte contre la radicalisation et du lien social.

Pour en savoir plus, c’est ici >>>

IMG_8750 resized

 


LES DÉFIS DE LA DÉMOCRATIE avec Michael Sandel et Charles Taylor

«Salle comble pour la conférence sur la montagne organisée par l’Université de Montréal jeudi soir »  (Jean-François Nadeau, « Le désenchantement démocratique », 21 novembre 2015)

Pour en savoir plus, c’est ici >>> 

Dilhac Sandel Taylor Weinstock Conférence de la Montagne-12

Publications

Tolérance Vrin couverture 280

La tolérance, un risque pour la démocratie? Paris, Vrin, 2014.

Si la démocratie a pour finalité l’inclusion politique de tous les citoyens en rendant effectif leur droit de cité, elle a pour ressort la tolérance de la diversité de leurs opinions, de leurs conceptions de la vie bonne et de leurs modes de vie. Ce livre défend une thèse modeste et essaie d’en tirer les conséquences pratiques à travers l’examen de plusieurs cas : enseignement créationniste, blasphème, discours de haine, demandes d’accommodements pour motifs religieux, etc. Plus on analyse les cas de ce genre en cherchant à déterminer des points d’équilibre, plus on se persuade que faire la théorie de la tolérance consiste surtout à en tracer les contours.

Conférences

Médias

Enthoven Dilhac 3 resized

Émission « Philosophie », sur Arte : « La tolérance est-elle un risque pour la démocratie ? »

Quelles sont les limites de la tolérance pour une démocratie ? Faut-il tolérer les intolérants et faire entrer à l’Assemblée des opposants au régime d’assemblée ? “Tolérer”, n’est-ce pas, par ailleurs, accepter avec une forme de dégoût retenu ? Et que serait-ce véritablement qu'”accepter” ? » Raphaël Enthoven s’entretient avec Marc-Antoine Dilhac