Céline Spector (Paris-Sorbonne): « Injustice et Irrationalité »

Le Département de Philosophie de l’Université de Montréal fête son 50e anniversaire cette année. La CRC Polethics s’associe à l’organisation du premier événement dans le cadre des festivités avec une conférence de Céline Spector (Paris-Sorbonne):

« Injustice et irrationalité. La philosophie face à la déraison politique ». 

6 avril 2017

14h à 16h

Salle 1120 du Pavillon d’Aménagement

2940, chemin de la Côte-Sainte-Catherine (>>> googlemap)

Résumé

La réflexion sur la justice prend souvent sa source dans une provocation ou un défi, le défi de l’insensé ou de l’immoraliste qui dénonce le caractère illusoire des normes de justice. Sans céder aux pressions du philosophe qui lui peint les merveilles d’une vie selon la vertu, celui qui assume l’éloge de l’injustice refuse de suivre les règles lorsque celles-ci s’avèrent contraires à son intérêt ou à ses désirs. Cet Objecteur récuse les principes de justice qu’il juge absurdes s’ils ne respectent pas ses passions dominantes ou le droit du plus fort ; il dénonce le caractère illusoire de la philosophie dès lors qu’elle prétend prouver l’obligation à être juste. L’insensé se présente d’abord comme un sceptique : il refuse l’idée d’une définition réelle de la justice. A ses yeux, toute théorie de la justice souffre de vanité ou de vacuité ; elle est inutile et incertaine. Mais l’insensé est également cynique : selon lui, les individus ordinaires échapperont toujours au joug des lois sociales à moins de craindre le châtiment. Dès lors, la question surgit : le philosophe parviendra-t-il à répondre à l’insensé sans recourir aux incitations et aux sanctions religieuses ? Brandissant la menace de l’ostracisme ou invoquant les dangers d’un mauvais pari, réussira-t-il à le fléchir ?

Notice biographique

Céline Spector est Professeure à l’UFR de Philosophie de l’Université Paris-Sorbonne. Ses travaux portent sur la philosophie française du XVIIIe siècle et sur la philosophie politique contemporaine. Elle a co-dirigé avec Antoine Lilti Penser l’Europe au XVIIIe siècle. Commerce, Civilisation, Empire (Oxford University Studies on the Enlightenment, 2014) ainsi qu’un autre volume collectif intitulé Le sens de la justice. Une utopie réaliste ? Rawls et ses critiques  (Garnier Classiques, 2015). Derniers ouvrages parus : Rousseau. Les paradoxes de l’autonomie démocratique, Michalon, « Le bien commun », 2015 ; Eloges de l’injustice. La philosophie face à la déraison, Paris, Seuil, « L’ordre philosophique », 2016.

50e conférence de Céline Spector

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s