Titulaire

M.-A. Dilhac UdeMDepuis la rentrée 2013, je suis professeur adjoint de philosophie à l’Université de Montréal et je détiens, depuis la rentrée 2014, la Chaire de Recherche du Canada en éthique publique et théorie politique. Je dirige également l’axe Éthique et Politique du Centre de Recherche en Éthique. 


 

Après une maîtrise sur la notion de personne dans l’œuvre de Kant (sous la direction du Pr. Bernard Bourgeois, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), j’ai obtenu l’agrégation de philosophie (France, 2002). J’ai ensuite accompli un Master de recherche (DEA) sur l’idée de tolérance dans l’œuvre de John Rawls (Université Paris 1, 2003). Dans ma thèse de doctorat, dirigée par le Pr. Jean-Fabien Spitz, j’ai essayé de circonscrire un régime démocratique de tolérance et de le justifier de manière strictement politique. J’ai soutenu cette thèse de doctorat à l’université de Paris 1 en novembre 2009.

J’ai enseigné comme assistant d’enseignement et de recherche (moniteur et ATER) à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne de 2003 à 2008, et comme professeur agrégé au lycée dans l’académie de Toulouse de 2008 à 2011. Cette heureuse expérience d’enseignement au lycée, loin de l’université, où la philosophie retrouve sa valeur propre de pédagogie de la raison par le dialogue, m’a profondément marqué par sa richesse humaine. En 2011, j’ai obtenu une bourse postdoctorale Banting (CRSH) du gouvernement du Canada, qui m’a permis de poursuivre mes recherches au CRÉUM, sous la direction du professeur Daniel Weinstock, sur l’apprentissage de la tolérance entendue comme disposition personnelle.

Je poursuis dans le cadre de ma chaire de recherche ce nouveau programme dont la dimension politique initiale se déploie désormais en psychologie morale et en philosophie de l’éducation. Au cours de l’année 2011-2012, j’ai également engagé un travail collectif sur la question de la corruption dans et de la démocratie. Je coordonne depuis 2012 le groupe de recherche CORDÉ Corruption et démocratie.
En 2013, j’ai pris une part active dans la transformation en centre interuniversitaire du CRÉUM fondé par Daniel Weinstock. Sous la direction de Christine Tappolet, le CRÉUM a obtenu la subvention du FRQ-SC pour devenir un regroupement stratégique avec les universités de Montréal, McGill, UQAM, Concordia, Laval, UQTR et Sherbrooke. Dans cette nouvelle organisation, je co-dirige avec Jacob Levy (McGill) l’axe Éthique et Politique qui comprend 11 membres réguliers, 6 collaborateurs internationaux et 9 chercheurs associés.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s